biscuit rose

Le biscuit rose de Reims et la maison Fossier

Si vous prévoyez une escapade dans la magnifique ville de Reims, vous ne pourrez pas passer à côté de son traditionnel biscuit rose. C’est, sans aucun doute, une des spécialités culinaires d’origine champenoise les plus célèbres. Partez à la découverte de cette intrigante pâtisserie à travers cet article. Vous en aurez l’eau à la bouche !

Le biscuit rose : fleuron de la ville de Reims

 Ces petits gâteaux à la texture croquante, mais fondante à la fois, constituent un véritable emblème de la ville de Reims. Uniques grâce à leur légendaire couleur rose, ils intriguent toujours davantage les touristes et continuent à être dévorés par les Rémois, qui en raffolent et en sont fiers.

Se mariant parfaitement avec une autre grande spécialité de la région qui est le champagne, le biscuit rose de Reims est devenu un indéniable symbole de fête. D’ailleurs, les Rémois apprécient beaucoup le tremper dans leur champagne en accompagnement car il a la particularité épatante de ne pas s’émietter une fois plongé dans un liquide. Mais ce n’est pas tout ! Le biscuit rose aide également à l’élaboration d’entremets (tels qu’une charlotte, un tiramisu, un crumble, et d’autres encore) et est aussi commercialisé sous forme de poudre et de pâte à tartiner.

Origine du biscuit

 Le biscuit rose de Reims a été créé en 1691 par des boulangers champenois qui désiraient optimiser la chaleur de leur four après le défournage. Ils ont ainsi imaginé une pâte spécifique qui termine de sécher dans le four après une première cuisson. Cette propriété extraordinaire a mené à l’appellation « bis-cuit », puisque la pâte cuit deux fois. C’est d’ailleurs probablement l’un des derniers véritables « bis-cuits » encore fabriqué aujourd’hui !

La technique et la recette de ce biscuit demeurent inchangées aujourd’hui, si ce n’est sa couleur. En effet, ce dernier se consommait blanc à l’époque, mais de légères taches noires provenant de la gousse de vanille incorporée à la préparation pouvaient apparaitre. Pour pallier à ces imperfections visuelles, les artisans ont, au fur et à mesure du temps, ajouté du carmin à la recette. Il s’agit d’un colorant rouge naturel fabriqué par les femelles de cochenille, c’est donc ainsi que le biscuit a obtenu cette teinte rosée. C’est comme cela qu’est né le fameux « biscuit rose de Reims ».

Ingrédients et recette

On peut facilement deviner la frustration des plus gourmands de s’imaginer ces délicieux biscuits sans pouvoir réellement en goûter la saveur. Alors, à vos fourneaux ! Pour réaliser la recette authentique de ce biscuit champenois du XIIe siècle, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

biscuit unsplash
unsplash
  • 90g de farine
  • 45g de maïzena
  • 5g de levure chimique
  • 100g de sucre
  • sucre glace
  • 2 œufs
  • colorant alimentaire rose
  • extrait de vanille

Commencez par mettre les jaunes d’œufs, le sucre et une cuillère à soupe d’arôme de vanille dans un grand saladier. Ensuite, battez le tout à l’aide d’un robot jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Une fois qu’il devient blanc, rajoutez un blanc d’œuf tout en continuant de battre la préparation pendant 2 minutes supplémentaires. Répétez l’opération avec le deuxième blanc d’œuf.  Enfin, ajoutez le colorant rose assez généreusement tout en battant encore le mélange pendant environ 1 minute.

Vous pouvez maintenant passer aux ingrédients secs. Mélangez dans un autre saladier la farine, la maïzena et la levure chimique et incorporez la mixture en 2 fois dans la préparation liquide que vous venez de confectionner. Et voilà, la pâte est déjà terminée !

Pour la dernière étape, munissez-vous d’un moule (composé de compartiments rectangulaires si possible) et transvasez la pâte dans une poche à douille afin de soigner la présentation. Laissez-les reposer 30 minutes dans le moule. Saupoudrez-les ensuite avec du sucre impalpable pour le glaçage avant de les enfourner pendant environ 12 minutes dans un four à 180°C. C’est prêt !

Petit conseil : une fois sortis du four, retournez les biscuits afin d’éviter que l’humidité ne revienne sur leur partie inférieure.

Et voilà ! Vous pouvez maintenant servir vos biscuits faits maison à température ambiante et les déguster selon la tradition, c’est-à-dire accompagnés d’une coupe de champagne, ou encore d’un verre de vin rouge originaire des coteaux champenois pour les ramollir.

La Maison Fossier

La célèbre Maison Fossier de Reims est indubitablement la plus ancienne biscuiterie française. Elle est réputée pour la confection de ses biscuits de haute qualité, et principalement pour le biscuit rose de Reims qui fait aujourd’hui véritablement partie du patrimoine gastronomique rémois.

biscuiterie pixabay
pixabay

Histoire de la Maison

La biscuiterie voit pour la première fois le jour en l’an 1756, sous la forme d’une petite biscuiterie artisanale. Mais très vite, ses biscuits vont connaître un grand succès notamment grâce à leur présence lors Sacre de Louis XVI à Reims, qui permettra de devenir le fournisseur officiel du Roi.

La biscuiterie connaît ensuite un deuxième grand tournant en remportant un diplôme royal orné du sceau de Charles X, attestant son savoir-faire haut de gamme. Ce diplôme favorise alors la renommée des pâtisseries, à tel point que tous les gastronomes du pays en redemandent.

C’est en 1845 que Monsieur Fossier, boulanger de profession, prend la tête de cette biscuiterie et la renomme « Maison Mère des biscuits de Reims ». Depuis, l’activité florissante de l’établissement a permis de ne jamais cesser son exercice, et ce même durant les guerres où il est parvenu à adapter ses produits aux besoins de la population. Enfin, la tradition du trempage du biscuit rose dans le champagne a également contribué à son grand succès qui demeure.

En 1940, il ne restait déjà plus que 15 artisans respectant l’héritage précieux de la tradition biscuitière de Reims. Aujourd’hui, la Maison Fossier en est l’unique défenseur. Elle est également la seule dépositaire du nom et de la maîtrise originale du biscuit rose de Reims.  Si vous en avez l’occasion, n’hésitez donc pas à vous arrêter pour découvrir ce lieu chargé d’histoire, ainsi que pour satisfaire vos papilles !

 Informations pratiques

 La Maison Fossier Reims La Neuvillette se situe au 20 rue Maurice Prévoteau. La visite de la fabrique vous emmènera dans un univers de gourmandise exceptionnel et vous dévoilera une partie des secrets de fabrication de ses produits symboliques. Terminez par une visite dans la boutique : croquignoles, macarons, meringues, biscuits roses de Reims, etc. Il y en a pour absolument tous les goûts !

macarons unsplash
unsplash

La Maison Fossier vous ouvre ses portes jusqu’à la fin de l’année 2020 de 9h à 12h30 du lundi au vendredi, et met un parking à disposition de ses clients. Les tarifs sont fixés à 3,50€ pour les moins de 18 ans, 4,50€ par personne pour les visites de groupe et 5,50€ pour les visites individuelles (et si vous êtes en groupe, n’oubliez pas de réserver !).

Bon à savoir : la durée de la visite est en moyenne de 75 minutes et se elle fait exclusivement en français.

N’hésitez plus, c’est LE rendez-vous incontournable des gourmands !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments